26/10/2009

Archive 27 10 2008

Jolie chanson

Mademoiselle l’aventure,
Vous avez posé sans bruit,
Roulé dans sa couverture,
Un petit ange endormi,
On n’arrivait de nulle part,
On l’a serré contre nous,
Ce qui ressemble au hasard,
Souvent, est un rendez-vous.

Mademoiselle le mystère,
Evanoui pour toujours,
Vous serez toujours la mère,
Nous serons toujours l’amour,
C’est le livre qu’on partage,
Et nous voilà réunis
Au matin de chaque page,
On vous remercie.

Vous avez l'âge où,
On s’amuse de tout, de rien de son corps,
Pas de témoin je présume,
Juste la lune et encore,
Et ce trésor, cette colombe,
Qui vous avez ralentie,
Vous l’avez posée dans l’ombre,
Et l’ombre vous a reprise.

Cette petite âme blanche,
Elle sera née deux fois,
La première entre vos hanches,
La seconde entre nos bras,
La force que ça lui donne,
C’est de l’éclat de diamant,
On veut le dire à personne,
A vous seulement,

Vous qui avez l'âge où,
On s’amuse de tout, de rien de son corps,
Pas de témoin je présume,
Juste la lune et encore,
Et ce trésor, cette colombe,
Qui vous avez ralentie,
Vous l’avez posée dans l’ombre,
Et l’ombre vous a reprise.

Vous êtes sûrement très belle,
Comme ce petit miroir de vous,
Qui s’endort contre mon aile,
C’est tout ce que je sais de vous,
Mademoiselle.

22:27 Écrit par Pascaline | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.