21/10/2009

Archive 26 03 2008

Jeudi 7 mars

Aujourd'hui nous allons dpiner dans un restaurant typique aux saveurs de l'ethnie dong et j'apprends que Flora est la seule du groupe à appartenit à cette ethnie. Beaucoup d'émotions. J'apprends également que Xia veut dire sourire. Flora prend son permier bain avec plaisir. C'est une belle journée.

Les Dong (Chinois: 侗族 Pinyin Hanyu : Dòngzú), qui comptent 2,5 millions de personnes, habitent des villages nichés dans des collines qui parsèment une vaste étendue du territoire s'étendant aux frontières de deux provinces et d'une région autonome : le Hunan, le Guizhou et la région autonome zhuang du Guangxi.

Située à pas plus de 300 km au nord du tropique du Cancer, la région peuplée par les Dong jouit d'un climat doux et de précipitations annuelles qui atteignent quelque 1 200 mm. Les Dong cultivent d'énormes arbres qu'ils abattent et envoient dans les marchés comme bois de construction. Ils cultivent aussi les camélias, les théiers et les arbres à laque. Le sapin est l'arbre préféré des gens de cette ethnie, et ils le cultivent à grande échelle. Lorsqu'un enfant naît, les parents plantent une jeune pousse de sapin pour leur bébé. Lorsque l'enfant atteindra 18 ans et se mariera, les sapins qui auront grandi aussi seront abattus et utilisés pour construire la maison des jeunes mariés. C'est pour cette raison qu'on appelle les sapins les « arbres de 18 ans ». Avec l'introduction des méthodes scientifiques de culture, un jeune sapin peut maintenant atteindre la maturité en huit ou dix ans, mais l'expression est toujours en usage chez les Dong.

La culture est également une autre activité des Dong. Ils cultivent le riz, le blé, le millet, le maïs et la patate. Les cultures les plus rentables sont le coton, le tabac, le colza et la fève de soja.

Langue

N'ayant pas eu d'écriture avant 1949, beaucoup de Dong ont appris à lire et à écrire le chinois. En 1958, des philologues envoyés par le gouvernement central ont aidé à élaborer une langue écrite dong sur la base de l'alphabet latin.

Leur langue est considérée comme l'une des plus difficiles car elle est composée de 12 tons

Chants et danses

Les Dong représentent un habitat continue à la rencontre des trois limites provinciales du Guizhou, du Hunan et du Guangxi.

Le zhusheng est un instrument à vent en forme de tube de bambou. L'ensemble des danses accompagnées à cet instrument est appelé « danse au zhusheng ». Elles se diversifient en danse distractive, danse d'amour, danse scénique et danse de compétition.

A l'occasion des fêtes, se déroule le festival Caitang où des jeunes Dong célibataires de tous les villages se retrouvent pour danser ensemble et y choisir leurs amoureux. Chaque village forme un cercle et dresse au milieu un poteau pavoisé de sa bannière. De petits groupes de musiciens (quatre à six membres) s'assoient autour des poteaux pour accompagner la danse. Les garçons, chacun prenant un petit zhusheng, font un cercle alors que les filles, en costume élégant, portant des bijoux argentés, prenant un carré ou une parapluie en couleur, font un autre cercle autour de celui des garçons. Rythmé par la musique de zhusheng, on tourne en sens inverse des aiguilles d'une montre et on danse. Les jeux pour les filles sont principalement des tours sur place et le balancement des bras. Les garçons jouent au zhousheng en réalisant des jeux de danse très énergiques comme le saut, le coup de pointe, le balancement des jambes.

La danse collective alterne souvent avec des compétitions d'une, de deux ou de quatre personnes. C'est une occasion pour les jeunes hommes d'étaler leur dextérité de danser et de jouer au zhusheng, qui est une des plus importantes qualités afin de gagner l'admiration des filles.

Au nouvel an, il y a des représentations d'échange entre les équipes de meilleurs joueurs au zhusheng des différents villages, qui font toujours l'objet d'une chaleureuse hospitalité.

21:32 Écrit par Pascaline | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.